Au sort du monde s'éveille l'homme

Devenu aujourd'hui gardien

Du globe légué par les anciens.

Et je suis là ! Citoyen fantôme

Dans la foule anonyme en émoi

devant l'avenir de la planète

Qui se joue dans les rangs des paillettes.

Ainsi s'élève par désarroi

La position vive du peuple

Dans la raison de son devenir.

Et là résonne le souvenir

D'un futur jusqu'à présent aveugle,

Qui me pousse à prendre en main le sort

De mes lendemains. Au labyrinthe

J'ai trouvé force dans les empreintes

De la foule qui se presse encor

Vers l'horizon choisi de ses rêves.

C'est là mon devoir de citoyen

De créer un monde qui convient

Aux générations qui s'élèvent.