Chrystèle, l'air résonne encore

De ta présence si discrète,

J'entends ton souffle dans mon corps

Et mon coeur se fait l'interprète

     De l'étincelle ainsi passée,

     Dans ce monde où l'indifférence

     A vidé ton âme blessée

     De l'amour resté au silence.

Toi qui as tant donné ! Qu'as-tu

Reçu en retour ? Dis-le moi !

Ton passage trop bref s'est tu

Dans la tourmente des pourquois !

     Dans mon univers restera

     Ton souvenir, en témoignage

     De ce voyage sans compas

     A travers ma vie en naufrage.

L'espérance me fera vivre

Dans l'attente de te revoir,

Au-delà du temps te poursuivre

Me nourrissant de ton histoire.

     Va ! Arpente ton nouveau monde,

     La terre a perdu en noblesse,

     Le ciel a gagné sa Joconde.

     L'avenir est plein de promesses...